• Mobilisation générale pour sauver la Photographie : on continue !

    L’UPC, Freelens et la Saif ont lancé l’appel « Sauvons la photographie » qui a recueilli votre soutien et celui de très nombreux autres signataires. Nos manifestations quotidiennes à Arles durant les Rencontres Internationales de la Photographie ont largement attiré l’attention des médias et reçu un large écho. Le ministère de la culture nous a récemment contactés de façon à « organiser des groupes de travail » autour des problèmes que nous avons soulevés : il semble que l’on s’émeuve maintenant en haut lieu des malversations et autres abus que nous subissons et qui menacent la création photographique dans son ensemble.

    Nous ne sommes évidemment pas contre le dialogue, au contraire nous nous félicitons de ce qui semble une ouverture et un début de réponse à nos signaux d’alarme. Cependant, notre inquiétude et notre indignation sont nourris par une expérience qui nous incite sinon à la méfiance, au moins à la vigilance. C’est pourquoi nous vous invitons à rester la garde haute et à continuer la mobilisation avec nous. La dramatique mise en redressement judiciaire de l’agence GAMMA à la mi-juillet est une nouvelle preuve, s’il en fallait encore une, que nous ne crions pas au loup pour rien !

    Nous sommes déterminés à mettre à plat et au clair des situations inadmissibles : celles-ci doivent trouver des solutions de justice et des réponses dignes dans les plus brefs délais. Lors du très prochain festival Visa pour l’Image à Perpignan, nous serons donc à nouveau présents avec nos mises en garde, nos revendications et notre exigence d’États Généraux de la Photographie. Chaque matin, à partir du mardi 1er septembre, rendez-vous de 9:00 à 10:00 au premier étage de l’hôtel PAMS, dans le patio où nos militants tiendront une table afin de préparer avec vous les actions à mener ce jour-là. L’ordre du jour sera également affiché sur la page d’accueil du site : www.upc.fr

    Chaque soir, du 1 au 5 septembre, et 15 mn après la fin de la projection du Campo Santo, nous organiserons un freeze sur la place du Castillet

    Avec l’accord et l’amitié de Jean-François Leroy, directeur artistique du festival, le soir du jeudi 3 septembre avant la projection, nous formerons sur la scène du Campo Santo une chaîne humaine de solidarité comme nous l’avons fait au Théâtre Antique à Arles. Nous annoncerons la tenue d’un débat de combat « LE POING SUR LA TABLE ! » le vendredi 4 septembre à 10:30 au Palais des Congrès et inviterons le public à nous y rejoindre massivement. Le samedi 5 septembre, le ministre de la culture sera en visite de 16:00 à 22:00. Nous vous ferons savoir sur place l’action à mener ce jour-là.

    QUESTIONS et PRECISIONS IMPORTANTES :

    Pensez-vous être à Perpignan durant cette période ?

    Pensez-vous pouvoir vous joindre à nous ?

    Pourriez-vous apporter votre gilet jaune personnel ? L’investissement doit être de l’ordre de 3€.

    Merci de nous répondre au plus vite sur les points suivants à cette adresse : mobilisation@upc.fr

    Les détails confidentiels vous seront exposés sur place et de vive voix.

    Durant cette période, voici deux n° de téléphone pour nous joindre en cas de nécessité :

    06.83.55.16.65 et 06.25.02.78.17

    Nos photos c’est votre Histoire.

    Et la mémoire, c’est la liberté…

    Protégeons le droit d’informer !

    Chaque photo a un auteur :

    respectez notre signature !

    Dans l’attente de votre prompte réponse et avec notre confiance, nous espérons une rencontre très prochaine avec vous.

    Très cordialement,

    Le Conseil d’Administration de l’Union des Photographes Créateurs

  • Botte de friandises "Fleurs de Noël"

    Je sais que Noël n'est pas encore là mais il me faut le temps de réaliser ma nouvelle collection. Voici une des bottes de friandises pour vos petitous.

     

    Je l'ai entièrement montée à la main et elle est doublée du même tissu. Vous pourrez y glisser petits cadeaux, personnages en chocolat et mille autres petites surprises !

     

    Elle est réalisée dans un tissu de coton de très belle qualité aux couleurs lumineuses. Elle est bordée d'un biais  (que j'ai également coupé des deux faces à la main !) dans un tissu doré ce qui la rend particulière festive pour les périodes de fêtes de fin d'année. Une botte de friandises qui verra grandir votre enfant car le travail est particulièrement soigné. En haut, j'ai réalisé dans le même tissu une rosace pour représenter une fleur de Noël, avec un petit pompon rouge. La fleur est entourée d'une mini guirlande dorée.

     

    Vous la retrouverez courant septembre sur les étagères de La Boutique des Cadeaux

    A très vite pour de nouvelles surprises !
    Belle soirée à vous !
  • L'aventure de l'éléphant bleu (suite)

     

    Encore quelques images et je passerai à un autre sujet !

    Maintenant, je vous propose un comparatif entre avant et après. Vous verrez ainsi le travail accompli. Après transformation, il a pris du poids comme je l'ai indiqué dans un précédent article mais également un peu de volume !

    A très vite
    Créativement vôtre
    Colette RICHARD

  • L'aventure de l'éléphant bleu (suite)

    Tout d'abord, en résumé, pour réaliser cet éléphant, voici les différentes fournitures dont vous aurez besoin :

    - un éléphant en polystyrène
    - de la laine cardée (bleu pâle, marron, vert clair, vert prairie, crème)
    - une boite d'épingles dorées
    - 4 corolles (couleur argent)
    - des petites perles dorées,
    - des paillettes dorées,
    - une aiguille pour travailler la laine cardée avec sa base ( morceau de mousse très dure)

    Voici l'arrière-train de l'éléphant. J'ai volontairement laissé une petite touche "libre" pour l'extrêmité de la queue afin de donner un côté plus "vivant" à l'animal :


    Un plan maintenant de côté :


    Une vue des pattes de devant :


    Vue du dessus :




    La tête :


    Demain, vous aurez d'autres plans et surtout la comparaison avant et après !
    Créativement vôtre
    Colette RICHARD

  • L'aventure de l'éléphant bleu (suite)

    Voici une vue d'ensemble de l'éléphant bleu :


    J'ai réalisé les petits pompons fixés sur la trompe, avec de la laine cardée. Chaque pompon fait moins d'un centimètre alors si vous voulez en faire, faites attention à vos doigts avec l'aiguille torture !

    Dans les jours à venir, je vous présenterai les différentes faces de l'éléphant car j'ai travaillé certains points de détails. Je vous présenterai également une comparaison entre l'éléphant "nu" et l'éléphant terminé.

    Mais déjà, qu'en pensez-vous ?

    Créativement vôtre
    Colette RICHARD
    Créatrice en loisirs créatifs